Témoignage d'un frère de Jeddah

Calendar 16 Témoignage réalisé en janvier 2016 à Jeddah [Arabie Saoudite]

bollPrésentation générale 

Où as-tu fait la hijra (pays et ville) ? Depuis combien de temps ?
J’ai fait la hijra en Arabie Saoudite, à Jeddah depuis un peu plus de 9 ans wal hamdulilLahi

Es-tu originaire de ce pays ? Si non, de quel pays ?
Non je suis un frère de France.

As-tu fait la hijra seul(e) ou avec d'autres personnes ?
J’ai fait la hijra en famille.


bollSe préparer à la hijra

Pourquoi avoir choisi ce pays ?
Tout simplement car c’est le pays du Tawhid et le pays des Haramein: Makkah et Al-Madinah. Plusieurs visites à l’occasion du Hajj et de ‘omrah m’ont données envie de m’établir dans ce pays à l’instar de nombreux frères et soeurs

Comment as-tu préparé ta hijra ?
Apres avoir tranché et décidé d’émigrer, j’ai postulé sur de nombreux sites d’offres d’emploi pour des postes dans la plupart des pays musulmans ciblant principalement le Khaleej où se concentraient les opportunités professionnelles, j’ai pris contact avec des muhaajirin de mon entourage au Maroc, au Yémen, aux Emirats et ailleurs. Travaillant à l’époque dans une entreprise internationale, j’ai demandé une mutation en interne dans un des pays du Khaleej. Au bout de quelques mois et de nombreuses invocations, Al HamdulilLahi Allah ‘azzawajjal m’a facilité les choses et m’a permis de trouver un travail à Jeddah. Les choses se sont ensuite faites très rapidement et après quelques semaines seulement j’étais en Arabie Saoudite, seul dans un premier temps avant d’être rejoint  par ma famille.


bollRejoindre le pays d'émigration

Comment as-tu rejoint ce pays ?
En avion par Saudi Airlines

Quel est le moyen le plus sûr et le moins cher pour rejoindre ce pays ?
L’avion depuis la France


bollInstallation

Dans quel type de logement habites-tu ?
Lors de mon installation, je vivais dans un F4 (3 chambres) et aujourd’hui dans un duplex.

Comment s'est passée ton installation (vie au milieu des habitants, relation avec le voisinage) ?
Al hamdulilLahi tout s’est plutot bien passé. Habitant en face d’un masjid (mosquée) et d’un centre islamique à l’epoque, le voisinage d’une manière générale était plutôt propice à l’accueil de muhaajirin et j’ai été intégré assez rapidement. Venant d’Europe, on se fait repérer assez rapidement dans le masjid et quand il voit que tu es régulier aux salawat (prières), l’Imam t’aborde assez vite pour connaître ton parcours. En ce qui concerne le voisinage direct dans l’immeuble, tout s’est bien passé wa lilLahi al hamd. Certains étaient étonnés de voir un Européen non Arabe vivant en immeuble hors des compounds où se concentrent habituellement les occidentaux. De manière générale, les voisins ne s’occupent pas trop les uns des autres et il ne faut pas s’attendre à être invité tous les soirs par les voisins!

Quelle(s) difficulté(s) as-tu rencontré ?
Les démarches administratives très lourdes et très complexes quand on arrive et même après d’ailleurs... La barrière de la langue dans mon cas au départ ne rendant pas les choses faciles. Le changement de cadre de vie et se retrouver dans la situation d’un étranger, chose à laquelle je n’avais jamais fait face auparavant.

Quel type de quartier est le mieux pour un mouhâjiroune ? Quel type de quartier déconseilles-tu ?
Il n’y a pas de quartier spécial a déconseiller, hormis l’extrême sud de la ville. Jeddah est une ville très sûre al hamdulilLahi et on n’a pas le sentiment d’insécurité qu’on peut avoir dans certaines villes occidentales.

Que ça soit pour un achat ou une location, est-il conseillé de faire les démarches depuis la France ?
Non, il est essentiel d'être sur place pour plusieurs raisons, la principale étant que l’iqama (permis de résidence) vous sera demandé pour toute démarche notamment l'établissement d’un contrat de location.


bollConditions de résidence

Si une personne n'est pas originaire du pays, qu'elle soit en couple ou non, que doit-elle faire pour avoir une carte de séjour ou autre document afin de rester dans le pays ?
Il est obligatoire d'être en possession d’un iqama (permis de residence). L’Arabie Saoudite fonctionne selon le régime de la kafalah (sponsorship) et donc chaque personne souhaitant émigrer vers le Royaume doit avoir un sponsor (kafil) qui peut être soit  une personne physique soit ou une entreprise / organisme / université.

Quelle(s) difficulté(s) peut-elle rencontrer pour obtenir sa carte de séjour ?
La réponse diffère selon le cas de figure :
1- Pour celui qui a un contrat de travail et vient sous la kafalah d’une entreprise, généralement la démarche est assez facile meme si longue et fastidieuse. Le plus dur étant de trouver le travail depuis la France! Après tout dépend de l’entreprise et du mu’aqqib qui s’occupe des démarches administratives. Ici, il faut souvent s’armer de patience.
2- Pour celui qui n’a pas de travail mais connait des frères Saoudiens plus ou moins influents, il est possible d’avoir un iqama, se trouvant ainsi sous la kafalah de ce dit Saoudien.
3- Pour celui qui n’a ni contrat de travail, ni contact alors lui reste uniquement l’option d’acheter son iqama.
Même si la question porte à divergence et nécessiterait un développement, il est à noter que la majorité des savants déconseillent cette dernière option car elle alimente un marché parallèle où beaucoup de Saoudiens et leurs intermediaires peu scrupuleux s’enrichissent sur le dos de Muhaajirin et profitent d’eux financièrement, leur demandant de l’argent pour la moindre démarche administrative. Je connais certains frères qui ont opté pour cette voie, investissant toutes leurs économies pour s’acheter ce fameux sésame pour l’Arabie Saoudite tant convoitée. Leur intermediaire leur promettait la facilité et la tranquillité et au final : dur retour à la réalité et pour certains retour en France les poches vides à cause de ces personnes. Les nouvelles règles et lois rendent d’ailleurs cette voie de plus en plus difficile et d’un point de vue pratique.


bollCoût de la vie - Budget

Quel est le loyer du quartier dans lequel tu habites ? Et à l'achat ?
A l’époque je payais 30,000 SAR (environ 7,000 Euros par an) pour un F4. A Jeddah il y a une règle officieuse : 10,000 SAR / an / chambre à coucher pour un appartement de standing correct et dans un quartier populaire. Après cela dépend du style d’immeuble et de la finition des appartements. L’achat reste compliqué mais possible. Un non Saoudien ne peut acheter un bien immobilier (hors de Makkah et Medine) que si il obtient l’autorisation du Ministère de l’Interieur et du Ministère du logement. Cela dépend principalement de la profession mentionnée sur l’iqama. Il reste l’option risquée pour laquelle ont opté certains, d’acheter un appartement ou une villa sous le nom d’un Saoudien.
La dernière option étant de passer par un organisme de financement islamique mais le bien immobilier ne vous appartiendra qu’une fois le remboursement finalisé et transféré à votre nom donc retour à la case départ, celle de l’obtention du permis. C’est juste un moyen de gagner du temps

Que nous est-il conseillé de faire pour avoir accès au gaz, électricité et à l'eau ? Quels sont leurs coûts ?
A la location, l’eau, l’électricité sont presque toujours déjà connectés, pour peu que vous ne soyez pas le 1er locataire et même dans ce cas l’électricité est connectée donc pas de démarche précise à faire auprès de SEC (Saudi Electricity company). On peut soit changer le nom du locataire sur le contrat d’électricité afin de le mettre à son nom, soit ne rien changer et se contenter de payer sa facture en ligne dans les temps pour éviter la coupure!
L’eau se paie généralement auprès du gardien de l’immeuble car il y a un réservoir d’eau pour l’immeuble et la facture de réapprovisionnement (par camion citerne) est divisée entre les différents locataires. Il se peut que vous ayez un réservoir privé auquel cas vous payez votre eau vous même. Donc la facture dépend de la rapidité avec laquelle l’immeuble va vider le réservoir! Pas de compteur individuel par appartement dans la majorité des cas donc si vous avez un voisin avec 10 enfants qui prennent des bains tous les jours ça risque de faire mal! Sinon il faut compter 50 SAR (12 Euros) pour l’eau et 150 SAR (35 Euros) pour l’électricité par mois pour un F4. La clim fonctionne 11 mois sur 12 a Jeddah. Peu d’immeubles sont équipés du gaz de ville (cela dépend des quartiers) et donc c'est la bouteille individuelle de gaz qui domine…Environ 15 SAR (4 Euros) la recharge.

Pourrait-on avoir le prix de certains aliments (pain, eau en bouteille, légumes, viande, fruits, riz) ?
Comparé à d’autres pays, du Golfe notamment, le coût de la vie n’est pas très élevé pour peu qu’on mange local.
Ci-dessous quelques exemples pour vous donner une idée insha AlLah.
Pain : 1 SAR
Eau: 6 SAR la bouteille de 20 litres
Tomates: 6 à 8 SAR / Kg
Oignons : 3 SAR / Kg
Pommes : 6 SAR / Kg
Viande Saoudienne Kefta (Bœuf) : 50 SAR / Kg
Poulet Saoudien : 18 SAR le poulet (ils sont pas super gros !)

Quel semble être l'opérateur offrant le meilleur rapport qualité/prix pour le téléphone et internet dans votre pays ?
STC (Saudi Telecommunication Company) a la meilleure couverture du fait que c’est l’opérateur gouvernemental. Mobily a également une bonne couverture et propose souvent des offres intéressantes. Pour ma part j’ai opté pour STC pour le téléphone et internet 4G.

Quelles sont les bonnes habitudes à prendre sur place pour faire des économies ?
Eviter de manger dehors et surtout dans les chaines internationales car cela revient cher à force.


bollDéplacement

Quel(s) moyen(s) de transport utilises-tu ?
Voiture personnelle. Le réseau de transports en commun est pratiquement inexistant ici comme on le connait en France. Les seuls bus, si on peut les nommer ainsi sont vraiment effrayants! Chaque école ou institut dispose d’une flotte de bus privés et offrent ce service aux étudiants moyennant finance.

Pourrait-on avoir les tarifs des transports en communs (bus, taxi, etc.) ?
Les tarifs des taxis sont très fluctuants et dépendent de ta tête et de ta manière de parler arabe. Pas de compteur et tout se négocie au trajet. Au début pour un trajet les chauffeurs me demandaient 30 SAR et aujourd’hui apres 9 ans passés ici je paie 10 SAR pour le même parcours.

Y-a-t-il des choses que tu n'aimes pas dans les transports en communs? Si oui lesquelles ?
Le fait de toujours devoir négocier le trajet. Au début c’est amusant mais à la longue c’est fatiguant surtout quand tu connais les prix et que tu vois que le chauffeur essaie de t’arnaquer. Et il existe bien sûr  des chauffeurs honnêtes qui d'entrée t’annoncent un prix raisonnable. Pour les bus de Jeddah, la manière de conduire des chauffeurs et l'état déplorable des vehicules. Le chauffeur se croit dans dans un jeu vidéo bien que le véhicule ne soit pas toujours dans un bon état. J’ai pris une fois un de ces bus et c’etait la dernière fois!!!

Quel est l'état du réseau routier et de la conduite dans le pays ?
Les grands axes sont de très bonne qualité: routes très larges et assez bien entretenues que ce soit entre les villes comme par exemple l’autoroute reliant Makkah à Medine et passant par Jeddah ou à l'intérieur même de la ville. Sorti de ces grands axes, certaines routes sont endommagées avec de nombreux nids de poules et avoir un 4x4 ou un crossover n’est pas un luxe ici. Pour ce qui est de la conduite, comme je l’ai dit précédemment c’est plus proche d’un jeu vidéo qu’autre chose. Il faut s’attendre à n’importe quoi à tout moment. Se faire doubler par la gauche sur l’autoroute alors qu’on est déjà sur la file de gauche, voir un taxi piler devant toi juste pour prendre un client, voir une voiture déboîter sans clignotant à 150 Km/h pour prendre la prochaine sortie alors qu’il était sur la file de gauche 50m avant la sortie.
La prudence est vraiment de mise ici. Wa Allahu al Musta’aan


bollA la recherche de la subsistance 

Quelle est votre situation professionnelle ?
Al HamdulilLahi j’ai un contrat de travail qui a été la cause de ma venue dans le Royaume.

Est-il facile de s'insérer professionnellement pour une personne non originaire du pays ?
Très facile pour peu qu’on maitrise soit l’arabe, soit l’anglais. L’anglais étant la langue de business dans les sociétés internationales et l’arabe dans les sociétés locales. Le milieu professionnel en Arabie Saoudite est vraiment très cosmopolite et toutes les nationalités interagissent dans une relative harmonie. Il faut juste savoir appréhender les spécificités et les codes de chaque nationalité car la manière de traiter avec un Saoudien est différente de la manière de traiter avec un Indien ou un Philipin. Cela vient avec l'expérience Masha Allah.
Pour être tout à fait exact, cela dépend encore une fois de sa nationalité et de sa fonction : un ingénieur Allemand sera plus respecté et son intégration sera peut-être plus facile que dans le cas d’un ouvrier du Bangladesh. Il faut donc bien choisir son entreprise à la base et s’assurer de sa culture et de ses valeurs.
Chaque employé dépend totalement de son employeur pour de nombreuses choses et l’aventure peut rapidement tourner au cauchemard si l’employeur est peu scrupuleux et ne craint pas Allah.
Il est à noter tout de même que les droits des employés sont de mieux en mieux mis en avant et défendus depuis quelques années mais la route reste encore longue.

Pourrait-on avoir des conseils pour trouver un emploi ?
Etre diplômé dans un secteur porteur. Un diplôme universitaire de type BAC+4/5, un diplôme d’ingénieur ou d’Ecole Superieure de Commerce allié à une maitrise correcte de l’anglais peut être le sésame pour mettre un pied en Arabie Saoudite et s’y installer durablement par la suite par la permission d’Allah.
S’assurer que le poste qu’on vise ou qu’on occupe n’est pas sujet à la saudisation  (mesure nationale de donner la priorité aux saoudiens pour certains postes).
Certaines fonctions sont réservées aux Saoudiens et d’autres vont le devenir dans un future proche Insha Allah donc mieux faut s’informer sur les sites genre expatriates.com

Quels secteurs d'activités marchent dans le pays ?
BTP
Enseignement
FMCG / Grande Distribution

Quelles sont les contraintes que l'on peut rencontrer lorsque l'on souhaite créer son propre commerce ?
Encore une fois le système de kafalah où il faut avoir un associé Saoudien dans le cas de création d’entreprise avec tous les risques que cela peut comporter. On dépend grandement de la personne et de sa crainte d’Allah subhaanahu wa ta’aalaa. Parfois quand la réussite commerciale est au rendez-vous alors les visages changent et vous ne serez pas bien protégés légalement en cas d’abus. Le tableau n’est pas totalement noir et certains frères ont très bien réussi avec leurs associés et tout se passe très bien wa lilLahi al hamd. Le choix de l’associé est donc ici primordial et seul Allah connait le contenu des poitrines. Venir en tant qu’investisseur étranger nécessite  beaucoup d’argent et d'être en mesure d’avoir un capital élevé et se limite en outre à certains secteurs précis. Pour plus de renseigenements vous pouvez aller sur le site internet de SAGIA (Saudi Arabian General Investment Authority): sagia.gov.sa


bollA la recherche de la subsistance du cœur : la science

As-tu des enfants inscrits dans des écoles ? Si oui, dans quelle(s) école(s) ?
Oui j’ai 4 enfants scolarisés dans une école privée saoudienne (cursus saoudien). L’ecole est un sujet perpétuel de questions et de discussions: il n’existe malheureusement pas d’école “parfaite” et il faut donc faire des compromis en fonction de ses priorités. L’école française n’est pas une option pour moi car nous avons quitté la France et ce n’est donc pas pour mettre mes enfants dans le systeme scolaire français. Les écoles internationales où le niveau est souvent correct sont très chères et ne répondent pas à mes attentes en matière d’apprentissage de l’arabe et des sciences islamiques. J’ai donc opté pour l’option école privée saoudienne qui reste chère et qui présente un niveau academique correct et qui met l'accès sur le Quran et les sciences religieuses puisqu’elle suit le programme saoudien. Le soir mes enfants vont dans un centre de Tahfiz (2h30 par jour)

Es-tu satisfait des méthodes et du niveau d'éducation et d'apprentissage ?
Globalement oui. Le problème principal est que les élèves sont vu comme des clients et donc il est diffcile d’avoir une idée précise du niveau réel des enfants. Si les enfants sont faibles alors la réputation de l’école va en souffrir et les parents risquent de changer leurs enfants d’ecole donc tout le monde est bon… Il faut donc suivre de près ses enfants pour s’assurer que leur niveau est correct.

Comment tes enfants ont vécu l'intégration dans l'école ? Ont-ils rencontré des difficultés ? Si c'est le cas, lesquelles ?
Mes enfants étaient jeunes lorsqu’ils sont venus: 3 ans et 4 ans (et les autres sont nés ici) donc ils n’ont eu aucun problème d’intégration. A cet âge là, l’integration est très facile à l’ecole. Maintenant qu’ils maitrisent parfaitement l’arabe Allahumma baarek lahum et bien ils ont beaucoup de copains saoudiens. Je sais que d’autres frères ont souffert et que leurs enfants ont été un peu bousculés du fait de leur nationalité et surtout du fait qu’ils ne maitrisaient pas l’arabe au début. Les enfants sont parfois cruels et ce constat est tout aussi valable en France qu’en Arabie Saoudite. Wal HamdulilLahi ‘alaa kulli haal

Quelles sont les différentes solutions pour qu'un adulte (homme ET femme) apprenne sa religion (Coran, langue arabe, sciences islamiques) ?
Jeddah se trouve dans une situation un peu particulière qui rend l’apprentissage moins facile qu’ailleurs. Je m’explique : à Makkah et Al-Madinah les savants sont présents tous les jours et participer à leurs assises est chose aisée et il y a la possibilité de s’inscrire dans des instituts comme Dar al hadith ou même à l'université de Um al Qura ou Université islamique de Medine. A Riyadh, les grands savants comme Shaykh Fawzan ou encore Shaykh ‘Abdul ‘Aziz Al Shaykh sont présents et on peut s’inscrire à l'université de l’Imam Sa’ud. A Jeddah pas de ‘ulama résidents ou d'université islamique donc on doit aller à Makkah pour profiter des assises des savants ou à Medine plus rarement. Mais cela reste possible tous les week-ends pour celui qui à la motivation. Je connais un frère qui assiste par exemple tous les jeudi soirs au cours de Shaykh ‘Abdul Razzaq Al ‘Abbad a Medine venant de Jeddah. Il y a cependant des centres islamiques où on enseigne le même programme qu’à Um al Qura mais les cours sont tous les jours aprés la ‘Asr ce qui rend leur accès difficile pour les frères qui travaillent et ont un emploi du temps chargé. Wa Allahu al Musta’aan
Pour le tahfiz, la plupart des masajid ont une assise de tahfiz pour les adultes 1 a 2 fois par semaine et il existe des centres de tahfiz avec des sessions du soir pour les adultes (de 19h30 à 21h30, 5 fois par semaine).
Pour les femmes, la situation est bien meilleure: les centres sont disponibles que ce soit pour le tahfiz ou les sciences islamiques dans pratiquement tous les quartiers.
Pour ce qui est de l’apprentissage de la langue arabe, sortis du ma’had des 3 universités islamiques (Makkah, Medine, Riyadh) où les toullab (étudiants) se remettent à niveau en arabe avant d’entamer le cursus universitaire, il y a très peu d’instituts à Jeddah et ceux qui existent aux cours au sein des centres de da’wa s’adressent plutôt à un public débutant. La meilleure option pour celui qui a les moyens est de prendre un prof d’arabe particulier pour avancer selon son niveau et son rythme.

Est-ce que des gens de science (savants, étudiants...) viennent en visite pour des assises ? Si oui, à quel(s) endroit(s) ?
Al Hamdulillahi on a tous les ans des daourat de savants à Jeddah et encore une fois les savants de Makkah sont a 1h de voiture de Jeddah, ceux de Medine a 4h de voiture.


bollReligion et pratique 

Quelle place occupe la religion dans la société ?
La société entière s’organise autour de la religion. Tous les commerces sans exception ferment aux heures de Salat par exemple et la chari’a est en vigueur. A Jeddah qui est une ville moins conservatrice que les 2 villes saintes ou que Riyadh, le poids de la commission pour la promotion de la vertu et la repression du blâmable (police religieuse) se fait malheureusement moins sentir mais elle reste tout de même présente et c’est une ni’ma énorme. A chaque coin de rue il y a un masjid et une musalla dans chaque centre commercial ou entreprise donc aucune excuse pour ne pas prier à l’heure et en groupe.

Quels sont les avantages que tu trouves ici au niveau de la pratique de la religion par rapport à la France et les autres pays non musulmans ?
Les avantages sont nombreux et il serait difficile de les dénombrer ici de manière concise. Par exemple ne pas se torturer l’esprit pour trouver une solution afin de prier à l’heure au travail: Personne ne s'offusquera si tu demandes à interrompre une reunion pour aller prier. Pas besoin de planifier sa journée à la minute près pour caler les courses à Carrefour avant la prière de la Asr pour être de retour dans les temps au Masjid à 10km…Tu es au centre commercial, c’est l’adhan: tu laisses ton caddie et va prier en jamaa’a dans la musalla. Lorsque tu roules et qu’arrive l’heure de la salat, tu t'arrêtes sur le bas côté pour prier. Là où la police va s'arrêter pour te contrôler en France, ici ils vont s'arrêter pour prier avec toi. C’est ce sentiment de tranquillité qui prédomine et qui n’a pas de prix. Ce sentiment de sécurité pour ta famille. Bien sûr ici, ce qui reste le plus appréciable c’est la possibilité de faire une ‘umrah ou juste un Tawaf quand tu le souhaites et la grande facilité de se rendre à Medine pour profiter des ‘ulamas. Nous remercions Allah pour les bienfaits dont Il nous comble. Il ne faut pas se leurrer nulle terre ici-bas n’est parfaite. La vie du mahaajir n’est pas tous les jours facile et il faudra attendre le Jannah par la Miséricorde d’Allah mais que la vie en terre d’Islam est douce pour le croyant malgré les épreuves qui jalonnent notre quotidien.

Quel est la mentalité et le comportement des gens face à la Sounna (port de la barbe, du qamis, voile légiféré, etc.) ?
Je me sens enfin à ma juste place wal Hamdulillahi. En qamis blanc avec une barbe longue et fournie tu te fonds dans la masse et fait partie du décor. Les gens ont tendance à te respecter car ils associent ton allure aux gens de science et il y a un profond respect pour eux dans la société saoudienne. Des petits jeunes te passent le salam. Ça donne le sourire subhanallahi et ça change des regards haineux dans le pire des cas et suspicieux dans le meilleur des cas. Les gens t’appellent mutawwa’, du nom de la police religieuse : c’est amusant!
Pour les sœurs, c’est l’opposé de la France et de l’Europe en général. Une sœur en niqab ou en sittar, c’est la norme et une invitation à la pudeur et la discretion envers elle. Voir une femme non voilée va attirer le regard des gens.

Est-ce qu'une personne qui suit Ahl Sounna wal Jama'a risque de rencontrer des problèmes si elle décide de propager ouvertement cette da'wa(construction école, instituts, faire venir des personnes de science, etc.) ?
Ici ce sont les savants qui gèrent la da’wa et les centres de da’wa sont tous sous la tutelle et le contrôle du Ministere de la Religion. Il est très facile de s’impliquer dans les activités d’un de ces centres qui sont présents dans les principaux quartiers de Jeddah. Personne ne peut venir avec sa da’wa, quelle qu’elle soit sans passer par le biais d’un de ces centres de da’wa ou sans avoir une tazkiya d’un des ‘ulama du Royaume.


bollEn cas de problèmes

Quelles sont les solutions existantes pour se soigner ?
Le système hospitalier et médical est bien développé : hopitaux, cliniques, pharmacies, centres médicaux...A vrai dire la santé est un vrai business très lucratif ici.

Quels problèmes/contraintes peut-on rencontrer dans les établissements de santé ?
Très cher si vous n’avez pas une mutuelle fournie par l’employeur.

Est-il facile de trouver des médicaments ?
Oui les pharmacies sont très nombreuses al hamdulilLahi et pas besoin d’ordonnance pour se procurer la plupart des médicaments.

Quels sont les risques à l'intérieur du pays en cas de troubles ou problèmes ?
Al HamdulilLahi le pays est très sûr. Qu’Allah préserve ses dirigeants et les savants et les risques sont limités.
Le risque majeur reste le fait d'être entouré par des pays dominés par les chiites et influencés par l’Iran et l’appel récent de DAESH à se soulever contre la monarchie Saoudienne.
Qu’Allah préserve le Royaume de ces fitan.

Nous te remercions d'avoir répondu au questionnaire. On espère in shâ'a Llâh que cela sera bénéfique aux lecteurs.

As-tu une dernière remarque, suggestion ou conseil à donner aux futurs mouhâjiroune et mouhâjirât ?
Tout d’abord je vous recommande ainsi qu’a moi-même la crainte d’AlLah, la sincérité dans tous vos actes et la patience face aux épreuves qui se dresseront devant vous. La foi, la piété, la pleine confiance en Allah et une patience solide seront le plus utile des bagages dans votre projet de hijra. Partir est facile en somme, rester et s'établir de manière durable est plus difficile et il faut bien se préparer pour durer. La préparation n’est pas uniquement materielle mais plutôt spirituelle et une fois que vous avez tranché et réalisé le caractère obligatoire de la hijra alors il faut foncer sans trop de poser de questions. Si votre objectif est de vous établir en Arabie Saoudite, faites toutes les causes nécessaires et invoquez énormément Allah mais ne vous limitez pas à cette destination qui est difficile d'accès et certes Allah est capable de toute chose.

{إِنَّ الَّذِينَ تَوَفَّاهُمُ الْمَلَائِكَةُ ظَالِمِي أَنفُسِهِمْ قَالُوا فِيمَ كُنتُمْ ۖ قَالُوا كُنَّا مُسْتَضْعَفِينَ فِي الْأَرْضِ ۚ قَالُوا أَلَمْ تَكُنْ أَرْضُ اللَّهِ وَاسِعَةً فَتُهَاجِرُوا فِيهَا ۚ فَأُولَٰئِكَ مَأْوَاهُمْ جَهَنَّمُ ۖ وَسَاءَتْ مَصِيرًا} [النساء : 97

Multipliez vos options et partez dans n’importe quel pays musulman dans un premier temps et notamment votre pays d’origine si vous êtes originaires d’un pays musulman, patientez et essayez d'évoluer, en gardant dans un coin de la tête votre objectif premier, petit à petit en invoquant constamment avec conviction et certitude. Restez proches des frères qui sont motivés par la hijra ou qui sont déjà partis afin de maintenir cette motivation en vous malgré les difficultés et renouvellez souvent votre intention car heureux seront ceux qui trouveront yawm al qiyama une hijra pour Allah et Son Prophète dans la balance de leurs bonnes actions.
Qu’Allah vous facilite à tous la hijra et nous permette à tous de mourir en terre d’Islam entièrement soumis à Lui.

Commentaires   
#8 Nordine 09-03-2017 08:22
salam est il possible d;avoir un visa de 6mois pour l;universite de medine ? merci pour votre aide.
Citer | Signaler à l’administrateur
#7 Ibn Muhammad 07-01-2017 03:00
As salam alayka wa rahmatullah est-il possible d'entrer en contact avec le akh ?
Citer | Signaler à l’administrateur
#6 Ibn Ali 23-06-2016 01:20
Pour entrer en contact avec les personnes qui ont fait des témoignages, il faut passer par les conseillers et conseillères hijra.albounyane.com/.../...
Citer | Signaler à l’administrateur
#5 Um Abdulsabur 11-06-2016 22:38
As selem anleykum barak Allah oufik pour ce temoignage qui est le signe incontestable de la puissance d'Allah asewdjel..car le parcours du frere en Arabie Seoudite laisse entrevoir de l'espoir macha Allah
Savez-vous si les saoudiens recherche de la main d'oeuvre infirmier?
Barak Allah oufik et qu'Allah vous benisse!
Citer | Signaler à l’administrateur
#4 Abou Imran 23-05-2016 09:13
As salamo alaykom wa rahmatoLLAH

Allahomma baarik, ma chaa Allah,

Ce temoignage poignant me fait au coeur.

J'aimerais entrer en contact avec le frere bi idhniLLAH

Je vis a Jeddah depuis maintenant presque 5 mois wAlhamdouLillah et je cherche a rencontrer des frères motivés dans le Dine bi idhniLlah
Citer | Signaler à l’administrateur
#3 Hichem 26-04-2016 01:16
Salam 3alaykoum

Est ce qu'il serait possible de rentrer en contact avec le frere ?
Citer | Signaler à l’administrateur
#2 Abdallah 24-04-2016 22:20
As salamaleya

Je voulais entrez en contact avec le frere comment faire?!
Citer | Signaler à l’administrateur
#1 Mariama 11-04-2016 20:34
Salam Aleykum,
je voudrais savoir maintenant comment se passe la vie pour lui ? J'ai aussi vu qu'au bout de 10 ans, on pouvait obtenir la nationalité saoudienne ; l'a t-il obtenu?
Bon courage akhy!
Citer | Signaler à l’administrateur

Lettre d'information

Pour recevoir nos newsletters par mail, inscrivez-vous à Al Akhbar, la newsletter d'Al Bounyâne en cliquant ici !

al akhbar small

Retrouvez nos autres sites

En savoir plus sur Al Bounyane ou nous aider ? Retrouvez-nous sur le web !

Logo 80

Portail
albounyane.com
Boutique en ligne
boutique.albounyane.com
Zakât Online
zakat.albounyane.com