Témoignage d'un frère de Dakar

Calendar 16 Témoignage MAJ en novembre 2018 à Dakar [Sénégal]

Témoignage réalisé en septembre 2015 à Dakar [Sénégal], mis à jour en novembre 2018 par son auteur.

bollPrésentation générale 

Où as-tu fait la hijra (pays et ville) ? Depuis combien de temps ?
J’ai fait la hijra au Sénégal, dans la ville de Dakar, depuis plus de 3 ans.

Es-tu originaire de ce pays ? Si non, de quel pays ?
Je ne suis pas originaire de ce pays; je suis originaire de l’Afrique de l’Ouest.

As-tu fait la hijra seul(e) ou avec d'autres personnes ?
J’ai fait la hijra seul.


bollSe préparer à la hijra

Pourquoi avoir choisi ce pays ?
J’ai choisi ce pays pour y avoir séjourné auparavant plusieurs années et aussi parce que le Sénégal ne demande pas de visa d’entrée (pour toutes les nationalités). De plus, beaucoup de frères et de sœurs suivant le Coran et la Sounna sont présents au Sénégal (même s'ils ne sont pas la majorité). Enfin, le Sénégal est très développé (par rapport à beaucoup d'autres pays francophones d’Afrique de l’Ouest), cela peut simplifier l’insertion professionnelle.

En outre, le Sénégal est assez occidentalisé (mais assaisonné à la sauce musulmane), ce qui facilite la vie de personnes qui viennent de France ou d’ailleurs (avec le Nutella, par exemple). Pour terminer, le Sénégal est une grande destination touristique, il est possible donc de se distraire sainement (parcs, zoos, plage, etc) sans avoir à sortir du pays (pour aller dans un pays non musulman). Seulement, il faudra choisir des dates/heures adéquates pour éviter les fitanes (tentations).
Pour finir, le pays bénéficie d’une grande stabilité, wa lillahi al hamd.

Comment as-tu préparé ta hijra ?
J’ai demandé l’aide d’Allah puis j’ai essayé de faire des causes. Mais en vérité, c’est Allah qui m’a facilité l’émigration car les frais du voyage m’ont été offerts alors que je n’avais plus d’argent. Mes dettes aussi ont été payées par une personne (qu’Allah la récompense de la meilleure des manières). En quittant la France, où j’ai entendu pour la première fois parler de hijra, j’ai laissé une proposition d’embauche à 38000 € annuels en ayant foi que le Seigneur de l’Univers n’allait pas m’abandonner.


bollRejoindre le pays d'émigration

Comment as-tu rejoint ce pays ?
J’ai rejoint le Sénégal par avion puis par la route.

Quel est le moyen le plus sûr et le moins cher pour rejoindre ce pays ?
A cause de sectes égarées qui défendent le terrorisme au Nord du Mali (si on passe par le Mali), il vaut mieux éviter la route. A mon avis, le moyen le plus sûr de rejoindre le Sénégal est de prendre l’avion. Seulement, par avion, il ne faut pas oublier l’adresse exacte de l’endroit où vous comptez loger au risque de se retrouver bloqué à l’aéroport.Il y a le nouvel aéroport qui est installé hors de Dakar (l’ancien est devenu un aéroport militaire). Le taxi pour venir à Dakar est à 15000 F (22,89 €). Il y a des bus qui font le trajet à 1000 F (1,53 €) sans bagages et jusqu’à 21h environ. D’autres bus font le trajet 24h/24 à 6000 F (9,15 €) et avec des bagages mais le terminus est au stade Léopold Sédar Senghor. Pour un début, je conseille le taxi, surtout si vous êtes plusieurs.


bollInstallation

Dans quel type de logement habites-tu ?
J’habite un appartement composé d’une chambre, d’un salon, d’une cuisine et d’une douche interne.

Comment s'est passé ton installation (vie au milieu des habitants, relation avec le voisinage) ?
Je me suis très vite intégré car le Sénégal est vraiment le pays de la Téranga (hospitalité). Pour donner un exemple, toute personne qui passe devant des gens en train de manger est systématiquement invitée. En plus, au cours du repas, les morceaux de viande ou de poisson sont glissés vers tout le monde par une personne, mais les meilleurs morceaux sont discrètement glissés vers l'invité. A la fin du repas, même si tout le monde se lève, il y a toujours une personne qui va rester tenir compagnie à l'invité pour qu'il ne se sente pas gêné d'être seul. Celui qui reste mange aussi (sans faire semblant afin que l'invité ne se rende pas compte). On peut citer aussi l’exemple du fait que les gens partagent beaucoup (même une simple tasse de café).

Pour l’installation, il vaut mieux acheter les meubles ici plutôt que de les faire venir. Car les meubles locaux sont de meilleure qualité, plus solides et plus durables. Pratiquement tous les matériels peuvent se trouver ici et sont tropicalisés (adaptés au climat africain). Pour les voitures par contre, il vaut mieux faire venir mais avec la contrainte que le véhicule doit avoir moins de 8 ans, sinon il y a des frères suivant le Coran et la Sounna connus qui font dans l’import de véhicules.
Un salon complet (7 places) coûte 300000 F (457,35 €), une table basse vitrée peut se trouver à 40000 F (60,98 €), un lit de 2 places coûte 80000 F (121,96 €), par exemple.

Quelle(s) difficulté(s) as-tu rencontré ?
Je n’ai pas rencontré de difficultés particulières. Les sénégalais sont très accueillants, seulement ils peuvent se montrer indiscrets surtout au début. Il s’agit de coutumes africaines, mais ce n’est pas très méchant et il suffit de répondre avec sagesse et humour. Les sénégalais sont gentils et ils aiment rendre service, quand on demande une adresse, il ne faut pas hésiter à demander à plusieurs personnes. Ils sont tellement gentils qu’ils peuvent donner une mauvaise indication s’ils ne connaissent pas l’endroit (plutôt que de ne pas vous aider). Cela peut vous induire en erreur facilement.

Quel type de quartier est le mieux pour un mouhâjiroune ? Quel type de quartier déconseilles-tu ?
Il y a toutes sortes de quartiers à Dakar.
Pour habiter près des mouhâdjirounes (pour ceux qui le désirent), il y a la cité Gadaye à Guédiawaye. Pour habiter près des gens de la Sounna (pas spécifiquement mouhâdjirounes), je conseille Keur Massar (où les frères sont très nombreux) et aussi Malika (qui est très calme). Les quartiers Malika et Keur Massar sont très proches l’un de l’autre et sont facilement accessibles. (Dakar est accessible, depuis Keur Massar et en passant par l’autoroute à péage, en moins de 30 minutes). Il y a des frères de science à Keur Massar et aussi à Malika et cela peut être intéressant pour celui qui désire apprendre sa religion. L’école suivant le Coran et la Sounna est à Keur Massar et la mosquée suivant le Coran et la Sounna est à Malika. En plus, les loyers y sont moins chers. Il y a même des frères qui vendent des terrains près de cette mosquée dans le quartier de Malika. Il y a aussi un frère suivant le Coran et la Sounna, mouhâdjiroune de France et bien connu ici, qui travaille dans le domaine de la construction de bâtiments. Ouakam aussi n’est pas mal comme quartier, notamment avec ses loyers moins chers, la sécurité et le calme qui y règnent ainsi que la proximité avec le centre-ville. Seulement, il n’y a plus beaucoup de frères suivant le Coran et la Sounna.

Je déconseille vivement Gueule Tapée, Fass et Médina, qui sont des quartiers populaires. Car il y a beaucoup de bruits (même très tard dans la nuit) et aussi à cause des nombreuses fitanes. En plus, il y a des risques d'agressions dans ces quartiers si on sort tard la nuit. En résumé, il vaut mieux éviter les quartiers très très proches du centre-ville (chers et avec des fitanes) pour choisir un quartier un peu plus éloigné.

Que ça soit pour un achat ou une location, est-il conseillé de faire les démarches depuis la France ?
Pour la location, il est possible de le faire depuis la France. Seulement, il faut trouver un frère ou une sœur de confiance qui passera par un courtier ou alors par une agence immobilière.
Pour les achats, il vaut mieux attendre d’être sur place, car les escrocs ne manquent pas.


bollConditions de résidence

Si une personne n'est pas originaire du pays, qu'elle soit en couple ou non, que doit-elle faire pour avoir une carte de séjour ou autre document afin de rester dans le pays ?
L’entrée au Sénégal ne nécessite plus de visa, un visa de 3 mois est délivré à l’aéroport. Il est renouvelable une fois. Pour obtenir la carte de séjour, il faut s’inscrire dans une école ou une université, ou alors justifier d’une activité salariée (employé ou alors commerçant). A défaut, il faudra ressortir tous les 3 mois. Seulement, de témoignages de mouhâdjirounes, IL SEMBLERAIT que les autorités ne créent pas de difficultés à ceux qui restent au Sénégal sans posséder de carte de séjour. Information à vérifier donc.
Il peut être également intéressant d’envisager d’acquérir la nationalité sénégalaise. Comme avantages, on peut citer le fait de pouvoir avoir une pièce d’identité et un passeport tout en portant son voile. On peut aussi citer le fait de pouvoir accéder à d’autres pays de l’Afrique de l’Ouest (Mali, Burkina, ...) sans besoin de visa. L’acquisition de la nationalité se fait après 10 ans de séjour ou alors après 5 ans en se mariant à une sénégalaise ou à un sénégalais.

Quelle(s) difficulté(s) peut-elle rencontrer pour obtenir sa carte de séjour ?
Je ne connais pas de difficultés particulières pour obtenir la carte de séjour. Elle s’obtient à la police des étrangers. Il faut des pièces de moins d’un an (acte de naissance) et de moins de trois mois (casier judiciaire). Il faut donc penser à établir toutes les pièces vous concernant avant de venir, histoire d’avoir des pièces récentes.


bollCoût de la vie - Budget

Quel est le loyer du logement dans lequel tu habites ? Et à l'achat ?
1 € = 655,957 F CFA
Je loue un appartement chambre-salon-cuisine-douche à 80000 F CFA (121,96 €) par mois. Je ne connais pas les prix à l’achat.

Que nous est-il conseillé de faire pour avoir accès au gaz, électricité et à l'eau ? Quels sont leurs coûts ?
Pour le gaz, on utilise des bouteilles rechargeables. La bouteille vide est vendue à 10000 F (15,24 €). Il faut ensuite la recharger pour 3300 F (5,03 €) dans les boutiques. Les maisons sont généralement pourvues en eau. Pour l’électricité, surtout dans les nouvelles maisons, il faut acheter un compteur prépayé à 5000 F (7,62 €) et compter 15000 F (22,87 €) de recharge par mois pour une installation avec réfrigérateur, ventilateur et autres appareils électroménagers.

Pourrait-on avoir le prix de certains aliments (pain, eau en bouteille, légumes, viande, fruits, riz) ?
Pain : 150 F (0,23 €)
Eau en bouteille : 1000 F (1,52 €) la bouteille de 10 L
Riz : 8000F (12,20 €) le sac de 25 kg.
Pommes de terre : 6000 F (9,15 €) le sac de 20 kg. Le prix peut passer du simple au double certaines fois.
Chou : 350 F (0,53 €) le kg
Tomates : entre 400 F et 600 F (0,61 € – 0,91 €) le kg
Laitue : 200 F (0,30 €)
Carottes : 600 F (0,91 €) le kg
Viande de poulet : 2000 F (3,05 €) le kg
Viande de mouton : 3200 F (4,88 €) le kg
Viande de bœuf : 2500 F (3,81 €) le kg
Poisson : 400 F (0,61 €) le kg – le moins cher
Bananes : 600 F (0,91 €) le kg
Mangues : 500 F (0,76 €) le kg
Pommes : 1200 F (1,83 €) le kg
Oranges : 1200 F (1,83 €) le kg
Raisins : 3000 F (4,57 €) le kg
Lait frais : 1400 F (2,13 €) la brique d’1 L
Jus de fruit : 1000 F (1,52 €) la brique d’1 L
Chocolion (équivalent local de Nutella et tout aussi délicieux) : 2200 F (3,35 €) le grand bocal
Plat de riz : 600 F (0,91 €)
Sandwich : 700 F (1,07 €)
Pizza moyenne : 2000 F (3,05 €)
Djilbab adulte (même si ce n'est pas un aliment) : 10000 F (15,24 €)
Djilbab enfant : 4000 F (6,10 €)
Qamis : 7000 F (10,67 €)

Quel semble être l'opérateur offrant le meilleur rapport qualité/prix pour le téléphone et internet dans votre pays ?
Il y a 3 opérateurs de téléphonie mobile au Sénégal : Expresso, Orange et Tigo. Expresso est le réseau mobile le moins cher, mais seulement avec une connexion internet plus lente (mais suffisante pour passer des appels Whatsapp, par exemple). Orange a la connexion internet la plus rapide (4G dans certaines zones, 3G pour le reste) mais est cher et Tigo a une connexion un peu moins rapide et est moins cher qu’Orange.

Pour internet mobile, je conseille Orange qui permet, en combinant judicieusement les offres, d’avoir 3 Go d’internet par semaine pour un prix de 1500 F (2,28 €).Pour l’ADSL, il y a l’offre de la Sonatel qui combine téléphone et ADSL pour 29900 F (45,58 €) par mois avec 10000 F (15,24 €) de crédit téléphonique offert chaque mois et tout cela avec un très bon débit de connexion.
Pour les appels à l’étranger, utiliser Whatsapp ou Viber. Sinon, vous pouvez attendre les promotions Orange pour acheter du crédit avec un bonus allant jusqu’à 250 % et valable en national et à l’international vers certains pays (dont la France).

Quelles sont les bonnes habitudes à prendre sur place pour faire des économies ?
Comme déjà mentionné dans plusieurs témoignages, il faut essayer de vivre comme les Sénégalais en allant faire ses achats au marché plutôt qu’au supermarché (sauf pour certains produits qui y coûtent moins cher). La ville de Dakar n’est pas forcément chère, ce sont plutôt les gens qui vivent au dessus de leurs moyens à Dakar. Il faut aussi prendre l’habitude d’acheter en gros au marché plutôt qu’au détail. Aussi, il faut prendre l’habitude de préparer plutôt que d’acheter à manger. Il y a maintenant Auchan qui est installé un peu partout à Dakar, il peut proposer des prix plus avantageux.

Enfin, il faut se faire accompagner au début par des personnes qui connaissent le pays car les gens ont tendance à augmenter grandement les prix lorsqu'ils voient que vous êtes étranger (comme cela se fait dans beaucoup d’autres pays).


bollDéplacement

Quel(s) moyen(s) de transport utilises-tu ?
Je me déplace en car rapide (bus traditionnels de transport en commun) à l’avant avec le chauffeur (pour éviter la mixité) ou alors en taxi. J’évite les bus officiels (Tata et Dem Dikk) car il y a trop de mixité et on peut se retrouver serré.

Pourrait-on avoir les tarifs des transports en communs (bus, taxi, etc.) ?
Les tarifs du bus officiel sont de 150 F (0,23 €) pour une course moyenne et 200 F (0,31 €) pour une course plus longue. En car rapide, les tarifs sont de 50 F (0,08 €) la course courte, 100 F (0,16 €) la course moyenne et 150 F (0,23 €) la course longue.
Pour le taxi, la course est de 10 fois le tarif du car rapide (500 F - 1000 F - 1500 F soit 0,80 € - 1,60 € - 2,30 €). Pour la musique dans le taxi, il suffit de demander au chauffeur de la couper ou alors lui demander de mettre une radio qui diffuse la lecture du Quran. En cas de courses multiples, il faut penser à louer un taxi autour de 10000 F (15,24 €) l’heure environ.

Y-a-t-il des choses que tu n'aimes pas dans les transports en communs? Si oui lesquelles ?
La mixité et la musique.

Quel est l'état du réseau routier et de la conduite dans le pays ?
Je ne connais pas l’état des routes dans tout le pays. A Dakar, le réseau routier est en bon état. Il y a quelques nids-de-poule à certains endroits.
La conduite par contre est assez dangereuse car les gens ont tendance à ne pas respecter le code de la route.
Parfois, quand il pleut, certaines routes deviennent bloquées. Il suffit de changer d’itinéraire.


bollA la recherche de la subsistance 

Quelle est votre situation professionnelle ?
Je travaille alhamdoulillah.

Est-il facile de s'insérer professionnellement pour une personne non originaire du pays ?
Oui, car le marché de l’emploi (surtout privé) recherche plus les compétences que l’origine. Les diplômes étrangers ainsi que les expériences à l’étranger sont très bien appréciés ici. Aussi le voile, la barbe ou les pantalons au-dessus de la cheville ne sont pas discriminés.

Pourrait-on avoir des conseils pour trouver un emploi ?
Il faut invoquer Allah surtout aux moments où l’invocation est exaucée. Il faut aussi faire des recherches sur des sites tels que http://atoojob.com et http://senjob.com. Ensuite, il faut savoir que le monde de l’emploi ici fonctionne beaucoup par les connaissances.

Quels secteurs d'activités marchent dans le pays ?
Emploi en tant que cadre dans tous les secteurs (informatique dont la programmation surtout, comptabilité, centres d’appels, par exemple), boulangerie/pâtisserie, import/export, produits et cosmétiques bio, ventes de pièces détachées de véhicules à 2 et 4 roues.
Il peut être aussi intéressant d’acheter sur le bon coin (ordinateurs, voitures, scooters, ...) et de faire envoyer ici pour revendre. Les frères (mouhâjirounes ou non) et qui n'ont pas de diplômes font (à ce que je vois) dans le commerce, l'import/export.
Pour montrer les ressources humaines de qualité dont dispose le pays, de même que les opportunités d'emploi qui s'y trouvent, il y a par exemple le fait qu'Atos, un grand groupe français, a sélectionné une université de la place pour les stages et, éventuellement, les recrutements. Cette sélection ne concerne que 16 établissements dans le monde (HEC Paris, Cambridge, etc).

Quelles sont les contraintes que l'on peut rencontrer lorsque l'on souhaite créer son propre commerce ?
Il n’y a pas de difficultés particulières. Il faut avoir un numéro d’identification nationale appelé NINEA. Il faut une inscription au registre du commerce et obtenir une carte de commerçant. Pour l’import/export, il faut une carte d’import/export.
Seulement, il y a une chose à propos de laquelle il faut être averti. Il s'agit du fait qu'il y a beaucoup d'escrocs ici (comme ailleurs). Il faut donc bien se renseigner (auprès de personnes de confiance) avant de faire affaire avec quelqu'un. Toutefois, on trouve aussi des gens honnêtes, par exemple des commerçants m’ont gardé des marchandises que j’avais oubliées.


bollA la recherche de la subsistance du cœur : la science

As-tu des enfants inscrits dans des écoles ? Si oui, dans quelle(s) école(s) ?
Non pas encore. Il y avait une école franco-arabe, non mixte et suivant le Coran et la Sounna à Keur Massar (banlieue de Dakar accessible en moins de 30 minutes). Où il n’y a que le cycle primaire qui est déjà disponible. L’école a été tranférée à Malika, cité Sonatel, au niveau de la mosquée de la Sounna (Malika et Keur Massar sont des quartiers proches l’un de l’autre).
Pour les autres écoles, il y en a beaucoup qui prétendent suivre la Sounna, mais ce n'est pas le cas en réalité. Il y a des écoles purement arabes et d'autres franco-arabes. Seulement, des enseignants de multiples sectes s'y trouvent. D'une façon générale, il faut bien se renseigner sur les écoles avant d'y inscrire ses enfants.

Es-tu satisfait des méthodes et du niveau d'éducation et d'apprentissage ?
Je n’ai pas de réponse à cette question.

Comment tes enfants ont vécu l'intégration dans l'école ? Ont-ils rencontré des difficultés ? Si c'est le cas, lesquelles ?
Pour l’intégration, d’après un parent d’élève, il y a la langue qui peut être une barrière au départ avec les autres enfants (la langue officielle est le français, mais les enfants parlent plutôt wolof, la langue nationale, entre eux). Cependant, les enfants s’adaptent très très vite.

Quelles sont les différentes solutions pour qu'un adulte (homme ET femme) apprenne sa religion (Coran, langue arabe, sciences islamiques) ?
A ma connaissance, il n’y a pas de cheikh de la Sounna au Sénégal qui soit reconnu par les grands savants actuels et vivants. Il y a des étudiants en sciences religieuses de niveau avancé qui peuvent enseigner (gratuitement) au moins les livres de base (oussoul thalatha, kitab tawhid, nawaqid al-islam, tomes de Médine, adjroumiya, etc). On peut aussi suivre des cours de lecture de Quran chez des gens de la Sounna.

Pour les frères francophones, il y a des cours de sciences islamiques au Point E. Il y a aussi des cours d’arabe et de sciences islamiques à Ouakam. Ces cours se déroulent en français. Pour les sœurs, elles peuvent suivre des cours de Quran auprès d’autres sœurs. Mais pour la science islamique, vu qu'il n'y a pas beaucoup de sœurs de science (à ma connaissance), elles ne peuvent très souvent suivre que des cours donnés par un homme et ce, derrière un rideau. Il y a même au Point E, un projet de cours pour les sœurs francophones, donné par un frère derrière un rideau. Toutefois, il existe une madrassa pour sœurs à Malika et aussi à Keur Massar (avec même à Keur Massar un internat pour celles qui le désirent). La sœur qui enseigne à Malika parle français, donne des cours de Quran et enseigne la religion. La madrassa de Keur Massar concerne la mémorisation du Quran, l’enseignement se déroule en wolof. Les deux madrassas sont payantes.

Mais il y a deux principaux problèmes. Le premier problème est que les frères de science donnent souvent les cours en wolof car beaucoup de gens ici ne parlent pas français ou arabe. En plus, tous les frères de science ne parlent pas français (mais tous peuvent enseigner en arabe in cha Allah). Il faut penser à apprendre l'arabe. Toutefois, il peut être intéressant d'apprendre à parler wolof (en plus de l'arabe) car la plupart des conférences et des dourouss (cours) suivant le Coran et la Sounna se tiennent en wolof. Il existe des centres où les touristes et hommes d’affaires apprennent (pour la dounya) la langue wolof. Aussi, le second problème est que les frères de science ne disposent souvent pas de beaucoup de moyens. La recherche du rizq (subsistance) les occupe, de ce fait ils n'ont pas beaucoup de temps pour enseigner.

Est-ce que des gens de science (savants, étudiants...) viennent en visite pour des assises ? Si oui, à quel(s) endroit(s) ?
Oui.
Il y a deux ans, cheikh Khalid Dhafiri, un des grands élèves de cheikh Rabi3 (qu'Allah le préserve), qui est même venu faire une conférence à la mosquée suivant le Coran et la Sounna de Malika.
L’année passée, il y a eu une dawra (un séminaire) à la mosquée de Malika. Des savants tels que cheikh Salih Al Fawzan ou encore cheikh Mohamed al Madkhali sont intervenus par téléphone. Leur intervention est passée en direct sur la radio Miraath al Anbiya. C’est la deuxième édition de la dawra.
Il y a aussi quelques frères sénégalais en Arabie Saoudite qui ont un niveau avancé en science. Seulement, ils ne viennent que quelques mois dans l’année à Dakar. Mais je pense qu'ils reviendront s’installer définitivement au Sénégal à la fin de leurs études in cha Allah.


bollReligion et pratique 

Quelle place occupe la religion dans la société ?
La religion occupe une place très importante dans la société sénégalaise. Les Sénégalais aiment beaucoup la religion. L’Islam serait entrée au Sénégal depuis plus de 1000 ans. Mais ce qui marque vraiment ici c'est la présence du chirk (associationnisme) partout : amulettes et autres dans les transports en commun, dans les taxis, autour des bras et des hanches de certains. Il y a quelques mosquées avec des tombeaux mais plutôt dans certaines régions du Sénégal (même s’il y en a à Dakar aussi). C'est plutôt les mausolées qui sont plus fréquents. On peut donc prier sans problème dans les mosquées comme le font d'ailleurs les frères et sœurs de la Sounna : même les grands étudiants en science de passage à Dakar (qu'ils soient sénégalais ou étrangers) prient dans les mosquées des gens de la masse. Mais, il faut se renseigner chez les frères pour connaitre les mosquées avec les tombes, afin de les éviter.
En plus, il y a des mosquées ibadou (terme qui désigne, chez les gens de la masse, celui qui porte la Sounna en apparence qu'il suive le Coran ou la Sounna ou qu'il appartienne à une autre secte). En plus du chirk, il y a aussi beaucoup de bid3a (innovations religieuses). Le Sénégal a vraiment grand besoin de da'wah authentique.

Enfin, avant de venir au Sénégal, il faut être informé sur certains sujets de notre méthodologie comme l’obéissance au gouverneur. Malheureusement, des prédicateurs du mal sont très écoutés ici et aussi les grands savants tels que Cheikh Al Fawzan sont traités de savants du palais. Celui qui n’est pas informé sur ces sujets, risque de dévier car ce n’est pas les choubouhates (ambiguïtés) qui manquent ici. Une solution peut consister à apprendre au Sénégal sur ces sujets par des frères de science et de confiance suivant le Coran et la Sounna.
On retrouve ici le même type de personnes qu'il y a en Arabie, en Egypte ou au Maroc : ceux qui suivent le Coran et la Sounna ainsi que les savants de la voie authentique, ceux qui suivent les mises en garde des savants. Seulement les personnes (qui suivent vraiment la voie authentique et non ceux qui prétendent cela ) ne sont pas nombreux ici (comme ailleurs).
On en trouve beaucoup dans les mosquées ibadou où la Sounna est apparente. Seulement, les savants du mal et mis en garde sont très écoutés et même invités ici. De plus, il n'y a pas de la part de certains de leurs chouyoukhs une dénonciation claire des groupes déviés. On peut (on pouvait en fait, comme expliqué après) entendre la critique publique et même le takfir (faire sortir de l’islam) du gouverneur.

Une personne a été arrêtée par les autorités après avoir fait (entre autres) le takfir du gouverneur et après avoir même défendu une personne égarée telle que Oussama Ben Laden. Des frères suivant le Coran et la Sounna du Sénégal, dans le soucis de purifier notre voie du fait d’être assimilés (à tort) à cet individu, ont dénoncé cette personne aux autorités et il s’en est suivi son arrestation. Depuis ce moment, beaucoup (takfiris et autres) ont commencé à changer (en apparence au moins) leur discours.
Comme rappelé par les grands savants, il ne faut pas être impressionné par l’ascétisme (zouhd) de certains. Il faut toujours demander l’avis des savants sur telle ou telle personne et l’habit ne fait pas l’imam.

Quels sont les avantages que tu trouves ici au niveau de la pratique de la religion par rapport à la France et les autres pays non musulmans ?
La première chose que l’on peut citer, c’est l’adhan. Ensuite, il y a le salam que se passent les gens (parfois même des chrétiens) et qui change beaucoup du bonjour que les gens se disent en France (ou ne se disent pas). Le qamis de type djelaba et le keffieh blanc sont des vêtements traditionnels au Sénégal. On voit des femmes en djilbab et en niqab se promener sans que les gens se retournent pour les regarder et cela du témoignage même de plusieurs personnes et de ce que j’ai pu constater. toutes ces années. Il avait été évoqué un temps l'interdiction du niqab, dans un contexte sous-régional de terrorisme, mais cela a vite été abandonné alhamdoulillah. Vous pouvez voir des clients attendre que le vendeur finisse de prier avant d’acheter chez lui.

Les deux fêtes font parties des événements les plus importants de la société sénégalaise. Les gens rentrent même dans leur région d’origine juste pour faire la fête. Dakar devient vide pendant les fêtes et surtout celle de Tabaski (Aid Al Adha). Les gens vont même jusqu’à rester en famille plusieurs jours.
Le vendredi, beaucoup de gens se mettent en boubou (qamis africain) ou même en qamis arabe, pour aller au travail, et cela même dans des entreprises BCBG. Il y a un grand nombre de personnes à la prière de vendredi, ce qui fait que la mosquée et les rues avoisinantes sont remplies. On rencontre souvent certains qui (à tort) se mettent dans la rue, alors qu'il y a de la place à la mosquée tout en sachant qu'avant la prière, la mosquée et les rues seront remplies.
Il y a partout des mosquées ou au moins des moussala (salle de prière).
Il n’y a pas de problème pour prier au travail. On trouve partout des tapis de prière et des sandales pour les ablutions et ce, même dans des sociétés qui appartiennent à des chrétiens. Les plus religieux ferment leur boutique pour aller prier. Il n’y a pas de discrimination à l’emploi si on ne serre pas la main d’une femme (il suffit de s’excuser et la personne comprend tout de suite, au besoin dire l’expression « je n’ai pas de contact physique avec les femmes »). Il y a aussi le fait que la nourriture ici est halal.

Au mois de Ramadan, les rues sont désertes à l'heure de la rupture (ndogou en wolof). Il y a de quoi rompre le jeûne et même des repas dans certaines mosquées. On peut même dans la rue trouver (gratuitement) de quoi rompre le jeûne. La plupart des restaurants sont fermés la journée. Certaines entreprises adoptent même des horaires spéciaux et ferment plus tôt.
On peut entendre un agent des forces de l'ordre passer le salam avant de demander les papiers d'un véhicule. Dans les transports en commun, les gens se lèvent pour céder leur place à des personnes âgées ou aux femmes avec un bébé.
Quand on voit que vous portez la Sounna, certaines personnes (de sexe opposé) font attention à vous remettre la monnaie sans vous toucher.
En conclusion, les avantages sont nombreux pour être cités. Seulement, il ne faut pas s’attendre à atterrir en Arabie Saoudite avec toutes les femmes qui portent le voile ou des choses semblables.

Quel est la mentalité et le comportement des gens face à la Sounna (port de la barbe, du qamis, voile légiféré, etc.) ?
Les sénégalais aiment la religion. Il fut une époque, on pouvait voir des gens regarder les pantalons courts et en rire. Mais, cette époque est révolue alhamdoulillah: les gens ne prêtent même plus attention à vous. Les gens se disent que les ibadous sont religieux et les respectent donc pour cela même s’il y a toujours des gens qui détestent la Sounna. Par exemple, un ibadou est très souvent poussé devant pour diriger la prière dans une moussala.
Seulement avec le terrorisme et l’extrémisme, certains commencent à devenir méfiants : il suffit de leur montrer le vrai visage de la voie authentique en se désavouant du terrorisme et de l’extrémisme.

Est-ce qu'une personne qui suit Ahl Sounna wal Jama'a risque de rencontrer des problèmes si elle décide de propager ouvertement cette da'wa (construction école, instituts, faire venir des personnes de science, etc.) ?
La propagation de la da’wah ne pose aucun problème, sauf que la personne sera suivie par les renseignements généraux (services secrets), ce qui est normal avec toutes les sectes qui sont ici. Il suffit juste de montrer le vrai visage de la voie authentique: il faut se désavouer clairement de tout terrorisme et de tout extrémisme (et de tout laxisme).
Ensuite, il convient de faire la da'wah avec sagesse. Ce n'est pas la peine d'insulter leurs chouyoukhs ou de les citer devant les gens de la masse. Malheureusement, c’est le soufisme qui prédomine ici. Il convient d’aborder certains sujets avec sagesse à cause du fanatisme de certains pour leur chouyoukhs. Le fanatisme se trouve même chez des gens qui disent suivre la Sounna avec un fanatisme pour les chouyoukhs, même si ces derniers sont mis en garde par les grands savants.


bollEn cas de problèmes

Quelles sont les solutions existantes pour se soigner ?
Il existe de nombreux hôpitaux qui comptent des professeurs reconnus. Il y a aussi des dispensaires. Les soins ne coûtent pas très chers (3000 F – 4,57 € la consultation valide pour 1 mois en hôpital public et, 15000 F – 22,87 € en clinique privée), les soins sont même pris en charge pour ceux qui travaillent (avec un contrat).
Il faut préciser une chose : comparé à la France, le secteur de la santé peut ne pas sembler développé. Cependant par rapport aux autres pays d’Afrique de l’Ouest, la santé au Sénégal est relativement développée. Pour commencer, le pays dispose d’une faculté de médecine vieille de 100 ans. Aussi, il existe des spécialistes dans plusieurs domaines qui peuvent (avec la permission d’Allah) soigner diverses maladies. Pour les interventions plus lourdes, une évacuation sanitaire est toujours possible.
De toute manière, les gens se soignent ici et n’en meurent pas pour autant.

Quels problèmes/contraintes peut-on rencontrer dans les établissements de santé ?
La mixité. Pour éviter la mixité, on peut aller dans une clinique privée et exiger des soins non mixtes. Seulement, la consultation coûte plus chère. Mais parfois, ils acceptent de prodiguer des soins non mixtes en hôpital public. Pour cela, il faut demander des soins non mixtes (en hôpital public) avec sagesse et diplomatie et non comme un droit que vous avez.
Il y a une sœur qui a un cabinet gynécologique à Ouakam, qui est aussi une maternité mais avec un personnel exclusivement féminin. Il y a aussi une clinique, en face de l’hôpital de Fann, où l’ophtalmologue est une femme. Il y a aussi l’hôpital Abass Ndao où les prélèvements intimes sont réalisés par des médecins de même sexe que vous (homme pour patients masculins et femme pour patientes féminines).
D’une façon générale, il faut demander aux frères et soeurs les bons tuyaux une fois sur place.

Est-il facile de trouver des médicaments ?
Oui, les médicaments sont faciles à trouver. Pour les médicaments plus rares au Sénégal, il faut aller à la pharmacie Guigon en centre-ville (où il me semble qu’il est possible d’effectuer des commandes).

Quels sont les risques à l'intérieur du pays en cas de troubles ou problèmes ?
La seule région où il y a (quelques) troubles au Sénégal, à ma connaissance, se situe en Casamance au Sud-Ouest du Sénégal et très éloignée de Dakar.

Nous te remercions d'avoir répondu au questionnaire. On espère in shâ'a Llâh que cela sera bénéfique aux lecteurs.
As-tu une dernière remarque, suggestion ou conseil à donner aux futurs mouhâjiroune et mouhâjirât ?

Je leur demande de placer leur confiance en Allah, le Seigneur de l’Univers. Ceux qui, hommes et femmes, remplissent les conditions ne doivent pas hésiter à faire leur hijra.
Aussi le Sénégal n'est pas l'Algérie, l'Arabie Saoudite ou le Maroc, mais il est (beaucoup) mieux que la France ou l'Angleterre pour celui qui désire vivre pleinement sa religion. Je conseille de ne pas prêter attention à ceux qui déconseillent aux frères et sœurs la hijra au Sénégal. Vu que le pays ne demande pas de visa d’entrée, vous pouvez venir faire du tourisme, rencontrer des frères et sœurs suivant le Coran et la Sounna et vous faire votre propre idée.

Je demande à Allah de m’accorder la sincérité dans ce témoignage et de le rendre profitable aux lecteurs. Toute chose correcte qui s’y trouve vient d’Allah et toute chose incorrecte vient de shaytan et de ma propre personne. wa Allahou a3lam.

Pour entrer en contact avec les personnes qui ont fait des témoignages, il faut passer par les conseiller et conseillères http://hijra.albounyane.com/index.php/contact.html 

Commentaires   

#33 Adam 01-11-2018 23:27
Salamu aleykoum wa rahmatoullah, je souhaiterai avoir le numéro du frère qui travail en agence immobilière car je souhaite prendre un appartement en location in cha allah. Baarakallah o fik
Citer | Signaler à l’administrateur
#32 Adam 01-11-2018 23:25
Citation en provenance du commentaire précédent de Abou Ahmad :
Citation en provenance du commentaire précédent de ISSA :
Salam aleykoum mes frères et soeurs moi ça fait 10 ans j'ai quitté la France pour émigrer au Sénégal et al hamdoulilah ça se passe très bien j'ai lu le commentaire du frère du début jusqu'à la fin machaALLAH tout est véridique qALLAH le récompense et le réconforte dans son émigration . Pour les terrains aux alentours de la mosquée salafie de malika faites attention car risque d'inondations en temps de pluies. Je gère une société immobilière sur place et j'ai aidé beaucoup de frères de France qui sont venus s'installer et aussi je fais de la construction. Tél ************** ou *************** viber whatsap ou *************** en cas de déplacement en France pour visiter la famille.


wa alaykoum salam wa rahmatoullah, amine.

Sinon,
"Tél **************** ou **************** viber whatsap ou ******************" (les indicatifs pour ceux qui ne connaissent ni le Sénégal, ni la France)
Citer | Signaler à l’administrateur
#31 Yusuf 14-06-2018 22:24
Salam aleykoum je tient a remercier le frere qui a fait sa hijra a dakar est qui a "vivement conseiller ouakam" jy est passer tout le ramadan en cette annee 2018 la population est formidable on ressent lislam a chaque coin de rue vraimment merci frere de ce conseille
Citer | Signaler à l’administrateur
#30 Abou Souleyman 06-01-2017 10:28
Assalamou3aleykoum wa rahmatuLlah wa barakatuh

Je suis un frère sénégalais et je compte aller en vacance au Sénégal durant le mois de juillet in shaa a Llah, est-ce qu'on pourrait me mettre en contacte avec des frères salafis de Dakar ?

Jazzakoumou Llahou khayran
Citer | Signaler à l’administrateur
#29 يوسف 21-10-2016 00:30
السلام عليكم ورحمة الله وبركاته
Pourrais je avoir le nom des différents quartiers ou se trouve les écoles salafi pour enfants et quels sont leur programmes et leurs tarifs ? Et aussi quel est l'endroit ou on trouve le plus mouhajiroun ? Et , est ce qu'il y'a beaucoup de femmes en niqab , et comment elle sont perçu ? بارك الله فيك
Citer | Signaler à l’administrateur
#28 Abou Ahmad 14-09-2016 20:27
Citation en provenance du commentaire précédent de Maryam :
Salam aleykoum
Cerais ce possible davoir le contact des 2 soeurs sil vous plait?
Je suis senegalaise salafiya mais egalement nz connais aucune soeur salafiya a Dakar
Je suis un peu perdue et aimerais parler et poser des questions à ces soeurs


Merci, Jazakoumoullahu kheiran



wa alaykoum salam wa rahmatoullah,

Pour avoir le contact des soeurs, il faut passer par une conseillère : hijra.albounyane.com/.../...
Citer | Signaler à l’administrateur
#27 Maryam 09-09-2016 03:45
Salam aleykoum
Cerais ce possible davoir le contact des 2 soeurs sil vous plait?
Je suis senegalaise salafiya mais egalement nz connais aucune soeur salafiya a Dakar
Je suis un peu perdue et aimerais parler et poser des questions à ces soeurs


Merci, Jazakoumoullahu kheiran
Citer | Signaler à l’administrateur
#26 Abou Ahmad 08-08-2016 00:34
Citation en provenance du commentaire précédent de zaynab :
As salam 3alaykoum c'est pour répondre à la soeur qui a posté ce message, comment entrer en contact avec elle..Barak Allahou fik

Citation en provenance du commentaire précédent de oum hawa :
As salamou alayki ma sœur ,

Suite à ton message je souhaiterais qu'on se contacte car je suis une sœur mariée avec 2 enfants vivant au senegal depuis septembre et je n'y connais aucune sœur salafi pour le moment.

Donc j'espère à très vite inshaa Allah.
Jazaakumullahu khayran à toute l'équipe de BOunyane.

As salam alaykunna,
Je vis sur Dakar si vous souhaitez me contacter, bismi Llah.
Qu'Allah nous facilite la hijra



Pour entrer en contact avec la soeur en question, il faut passer par une conseillère : hijra.albounyane.com/.../...
Citer | Signaler à l’administrateur
#25 zaynab 07-08-2016 20:33
As salam 3alaykoum c'est pour répondre à la soeur qui a posté ce message, comment entrer en contact avec elle..Barak Allahou fik

Citation en provenance du commentaire précédent de oum hawa :
As salamou alayki ma sœur ,

Suite à ton message je souhaiterais qu'on se contacte car je suis une sœur mariée avec 2 enfants vivant au senegal depuis septembre et je n'y connais aucune sœur salafi pour le moment.

Donc j'espère à très vite inshaa Allah.
Jazaakumullahu khayran à toute l'équipe de BOunyane.

As salam alaykunna,
Je vis sur Dakar si vous souhaitez me contacter, bismi Llah.
Qu'Allah nous facilite la hijra
Citer | Signaler à l’administrateur
#24 ISSA 07-08-2016 20:06
Salam aleykoum je me suis trompé sur mon numéro de viber et whatsap dans mon commentaire laissé le 06 Août . Viber whatsap ********************
Citer | Signaler à l’administrateur

Retrouvez nos autres sites

En savoir plus sur Al Bounyane ou nous aider ? Retrouvez-nous sur le web !

Logo 80

Portail
albounyane.com
Boutique en ligne
boutique.albounyane.com
Zakât Services
zakat.albounyane.com

Lettre d'information

Pour recevoir nos newsletters par mail, inscrivez-vous à Al Akhbar, la newsletter d'Al Bounyâne en cliquant ici !

al akhbar small