La signification de la hijra

L’émigration (al hijra) dans la langue arabe fait référence au fait de délaisser une chose. Et dans la Législation (islamique), cela fait référence au fait de délaisser ce qu’Allâh n’aime pas et n’agrée pas, pour ce qu’Il aime et agrée. Et entrent dans ce sens le fait de délaisser le polythéisme, ainsi que l’amour pour autre qu’Allâh et Son Messager (sallallahu ’alayhi wa salam). Comme il entre dans ce sens le fait de délaisser les pays non musulmans. La raison de la légifération de l’émigration (en Islâm) est qu’il est obligatoire pour le musulman de laisser apparaître sa religion, qui prend le sens d’un témoignage de la vérité devant les gens. Et ce témoignage se manifeste par les paroles et les actes.

Ainsi, l’émigration (al hijra) est de deux sortes : il y a l’émigration générale, qui est celle qui perdurera jusqu’à l’heure dernière, et l’émigration particulière, qui est celle qui fût de la Mecque à Médine, comme en référence au hadîth : « Il n’y a plus d’émigration après la victoire, mais seulement le Djihâd et l’intention. » L’émigration est parfois obligatoire, et parfois recommandée. Elle devient obligatoire quand la personne n’a plus la capacité de pratiquer sa religion, de laisser apparaitre sa pratique, ses rites et le suivi de la Sounnah. Il devient obligatoire pour elle d’émigrer comme cela est mentionné dans le verset : « Ceux qui ont fait du tort à eux mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant : Où en étiez-vous ? [À propos de votre religion] » [1] Et l’émigration devient recommandée quand la personne vit dans un pays polythéiste et qu’elle peut pratiquer sa religion, mais le but premier de l’émigration est que la religion soit manifeste. Il y a encore une autre émigration, qui est l’émigration d’un pays où s’y trouvent beaucoup d’innovations et de péchés pour un autre pays où cela n’y apparaît pas. Et c’est cela que les savants Hanbalites ont considéré comme une émigration recommandée. Comme un groupe de savant qui avaient émigré de Baghdad où s’y trouvaient beaucoup d’innovations, de désobéissances et de grands péchés, alors que d’autres y sont restés afin de les condamner. Beaucoup de savants ont émigré de l’Egypte quand s’y installaient les Chiites (Fatimides). [2]

L’émigration (al hijra) a donc comme sens le délaissement d’une chose. Et le fondement même de l’émigration est celle qui est faite pour Allâh - Djalla wa ’Alâ - et Son Messager. L’émigration pour Allâh est celle qui est faite avec sincérité et désir pour Lui. Et l’émigration pour Son Messager est celle qui est faite dans le but de le suivre, et d’appliquer ce avec quoi il est venu. [3]


Sheikh Sâlih 'Âli Al Sheikh (qu'Allâh le préserve)

http://hijra.albounyane.com/index.php/paroles-de-savants/articles/181-la-signification-de-la-hijra.html

Notes

[1] Coran, 4/97

[2] Charh al-Oussoul ath-Thalatha du SHeikh Sâlih Âli Al Sheikh, p.183-184

[3] Charh ul-Arba’în an-Nawawiyyah du SHeikh Sâlih Âli Al Sheikh, p.25

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Lettre d'information

Pour recevoir nos newsletters par mail, inscrivez-vous à Al Akhbar, la newsletter d'Al Bounyâne en cliquant ici !

al akhbar small

Retrouvez nos autres sites

En savoir plus sur Al Bounyane ou nous aider ? Retrouvez-nous sur le web !

Logo 80

Portail
albounyane.com
Boutique en ligne
boutique.albounyane.com
Zakât Online
zakat.albounyane.com