Quand la hijra devient obligatoire ?

Question :

Que conseillez-vous à un croyant, qui fait preuve d’une grande piété, mais qui vit chez des peuples incroyants, sans pouvoir afficher publiquement son appartenance à l’Islam ni émigrer vers des terres musulmanes ?

Réponse :

Si cette personne se trouve dans la situation que vous décrivez, à savoir : elle ne peut professer ouvertement sa foi en l’unicité d’Allâh, ni appeler les gens à la religion musulmane, ni expliquer ses principes ; elle est contrainte de vivre au milieu de non-musulmans sans être en mesure d’émigrer dans un pays où elle pourrait afficher sa foi et prêcher sa religion. – Cette personne sera excusée et nous osons espérer que le Miséricordieux lui accordera Son pardon.
Cependant, discrètement, elle doit essayer d’inviter les gens à embrasser l’islam, peut-être réussira-t-elle, avec l’aide d’Allâh, à en rallier certains qui lui prêteront main-forte. Elle est également tenue de faire son possible pour trouver un moyen de quitter les pays non-musulmans et rejoindre un pays musulman afin qu’elle aille grossir les rangs de ses coreligionnaires et s’entraider à observer les préceptes de l’islam.

***

Un musulman qui est dans la capacité d’aller vivre en terre d’islam, mais qui s’en abstient, acceptant par là même de demeurer opprimé chez des peuples incroyants, ou de se montrer accommodant avec eux au détriment des valeurs de sa religion ; un tel homme cause du tort à sa propre personne, à l’islam et aux croyants dans leur ensemble. Il encourt la menace de connaitre une triste fin : être jeté dans la fournaise le jour du Jugement Dernier.

Allâh a dit :

Ceux qui ont fait du tort à eux-mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant : « Où en étiez-vous ? » (à propos de votre religion) – « Nous étions impuissants sur terre », dirent-ils. Alors les Anges diront : « La terre d’Allâh n’était-elle pas assez vaste pour vous permettre d’émigrer ? » Voilà bien ceux dont le refuge est l’Enfer. Et quelle mauvaise destination !
A l’exception des impuissants : hommes, femmes et enfants, incapables de se débrouiller, et qui ne trouvent aucune voie :
A ceux là, il se peut qu’Allâh donne le pardon. Allâh est Clément et Pardonneur. »

[Sourate 4 – Les Femmes, versets 97-99]

 


Cheikh Ibn Baz

Traduit par l'équipe de Hijra Conseil

http://hijra.albounyane.com/index.php/paroles-de-savants/articles/202-quand-la-hijra-devient-obligatoire.html

Lettre d'information

Pour recevoir nos newsletters par mail, inscrivez-vous à Al Akhbar, la newsletter d'Al Bounyâne en cliquant ici !

al akhbar small

Retrouvez nos autres sites

En savoir plus sur Al Bounyane ou nous aider ? Retrouvez-nous sur le web !

Logo 80

Portail
albounyane.com
Boutique en ligne
boutique.albounyane.com
Zakât Online
zakat.albounyane.com